VITAMINE D 25-OH D2-D3

Les résultats du dosage doivent être utilisés avec d'autres données cliniques et d'analyse pour aider le clinicien à prendre des décisions individuelles de prise en charge de patients adultes.

Le rôle de la vitamine D dans le métabolisme osseux etminéral fut établi dès son identification comme facteur susceptible de guérir le rachitisme. Cependant, la vitamine D est dorénavant reconnue comme une prohormone assurant des rôles multiples dans lemaintien d'une santé optimale. La vitamine D3(cholécalciférol) et la vitamine D2(ergocalciférol) sont les formes de vitamine D les plus abondantes dans l'organisme. La vitamine D3est synthétisée dans la peau à partir du 7-déhydrocholestérol en réponse à l’exposition au soleil. Les meilleures sources alimentaires de vitamine D3sont les poissons gras, surtout le saumon et le maquereau. Certains légumes, la levure et les champignons sont des sources alimentaires de vitamine D2. La vitamine D (D3, D2et les métabolites) est convertie en 25-hydroxyvitamine D dans le foie. La mesure de la concentration en 25-OH vitamine D dans le sérum ou le plasma est le meilleur indicateur du statut nutritionnel en vitamine D. Le taux optimal de 25-OH vitamine D fait l’objet de débats, mais un niveau > 32 ng/ml (> 80 nmol/l) est généralement accepté comme étant suffisant pour la santé osseuse. La toxicité de la vitamine D est également un problème connu, mais rare. Par contre, la carence en vitamine D est un problème de santé publique de plus en plus préoccupant. Différentes recherches ont permis d'identifier une carence en vitamine D répandue dans des populations apparemment en bonne santé partout dans le monde. La carence en vitamine D est habituellement traitée par un apport médicamenteux en vitamine D2 ou D3 à des doses de 50 000 UI/mois à 50 000 UI/semaine.  Les aliments enrichis ou les suppléments peuvent contenir l'une ou l'autre de ces deux formes. Pour assurer une évaluation adéquate de la quantité totale de vitamine D, toutes les formes, y compris la D3, la D2et les métabolites doivent être mesurées.Note : La HAS recommande de réserver le dosage sanguin de vitamine D au diagnostic de rachitisme et  d’ostéomalacie, aux mentions des AMM des médicaments de l’ostéoporose et à certaines situations particulières : personnes âgées faisant des chutes répétées, suivi ambulatoire de l’adulte transplanté rénal au-delà de 3 mois après transplantation, traitement chirurgical de l’obésité chez l’adulte.La NABM encadre également la prescription du dosage de la vitamine D :"La prise en charge de cet acte est limitée aux situations suivantes :- suspicion de rachitisme ;- suspicion d'ostéomalacie ;- suivi ambulatoire de l'adulte transplanté rénal au-delà de trois mois après transplantation ;- avant et après chirurgie bariatrique ;- évaluation et prise en charge des personnes âgées sujettes aux chutes répétées ;- respect des résumés des caractéristiques du produit (RCP) des médicaments préconisant la réalisation de l'acte 1139.En dehors de ces situations, il est inutile de doser la vitamine D (acte 1139), et notamment lors de l'instauration ou du suivi d'une supplémentation par la vitamine D. Voir aussi : http://www.groupelcd.com/manuel-de-prelevement/34/aide-a-l-application-d....