Suite aux circonstances liées à l’épidémie de COVID19 en France,
nous vous informons que vos laboratoires de Biologie Médicale BIOGROUP restent ouverts durant la période de confinement.

 
Nos équipes médicales et nos biologistes assurent leur devoir de santé publique pour vous accompagner dans vos analyses quotidiennes
et vous garantir la bonne continuité de vos soins. Nous mettons tous les moyens nécessaires pour assurer un service normal :
les résultats seront rendus en temps et en heure, comme d’habitude.

 
Pour des questions d'hygiène en cette période de pandémie, il est vivement recommandé d'apporter son stylo en venant au laboratoire.
 
Si vous ressentez les symptômes suivants : Fièvre, Toux, Difficultés respiratoires
et que vous avez une prise de sang à effectuer, nous vous invitons à contacter le laboratoire pour organiser votre prélèvement.

 
Les résultats de vos analyses vous seront envoyés de manière dématérialisée : email, serveur sécurisé, fax …
 
Pour vous rendre au laboratoire, munissez-vous de l’Attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case « Déplacement pour motif de santé ».
L’amplitude horaire de votre laboratoire peut être amenée à être modifiée durant cette période.
Nous vous invitons à vérifier en le contactant directement par téléphone.

UREE URINAIRE

L ’urée est le principal produit final du métabolisme azoté des protéines.

Elle est synthétisée par le cycle de l’urée dans le foie à partir de l’ammoniac qui est produit par la désamination des acides aminés. L ’urée est principalement excrétée par les reins mais des quantités minimes sont également excrétées dans la sueur et dégradées au niveau intestinal sous l’action de bactéries.La détermination de l’azote uréique sanguin est la méthode la plus largement utilisée pour l’exploration de la fonction rénale. Utilisée conjointement aux déterminations de créatinine sérique, elle peut être une aide pour le diagnostic différentiel de trois types d’azotémies: On observe une augmentation de la concentration d’azote uréique dans le sang lors de dialyse non adéquate, de choc, de volume sanguin diminué (causes prérénales), de néphrite chronique, de néphrosclérose, de nécrose tubulaire, de glomérulonéphrite (causes rénales) et d’obstruction des voies urinaires (causes postrénales). Des augmentations transitoires peuvent également être observées lors de périodes où l’apport protéique est élevé. Des taux inattendus apparaissent lors de troubles hépatiquesVersion : 01-14 .