TAUX DE PROTHROMBINE

Le temps de Quick permet d’étudier globalement l’activité des facteurs de la coagulation II, V, VII et X ainsi que le fibrinogène.

 Un allongement du temps de Quick a été observé dans les situations cliniques suivantes :– déficits congénitaux ou acquis en facteurs II, V, VII, X ou fibrinogène– insuffisance hépatique (cirrhose, hépatite)– administration d’antivitamines K (AVK)– hypovitaminoses K : carence d’apport, trouble de l’absorption ou du métabolisme de la vitamine K (maladie hémorragique du nouveau-né, cholestase, antibiothérapie)– fibrinolyse– coagulation intravasculaire disséminée (CIVD).Un traitement anticoagulant par les antivitamines K (AVK) demande une surveillance biologique, celle-ci est habituellement réalisée à l’aide du temps de Quick. Afin de réduire la variabilité des résultats exprimés en pourcentage, variabilité due à l’utilisation de réactifs et de protocoles différents, une standardisation a été préconisée. Dans ce cadre, les thromboplastines utilisées sont comparées à des thromboplastines de référence et caractérisées par leur ISI (International Sensitivity Index). Pour déterminer la valeur de l’ISI d’une thromboplastine donnée, les temps de Quick de plasmas normaux et de plasmas de patients sous AVK sont déterminés d’une part avec cette thromboplastine, d’autre part avec la thromboplastine de référence. Les temps obtenus sont reportés sur un graphe log-log et l’équation de la droite de régression orthogonale est calculée. La pente de cette droite multipliée par la valeur de l’ISI de la thromboplastine de référence représente la valeur de l’ISI de la thomboplastine étudiée. Le temps de Quick, quant à lui, est exprimé en INR (International Normalized Ratio) dont la valeur est égale à celle du rapport du temps du patient sur celui du témoin élevé à la puissance ISI de la thromboplastine utilisée : INR = (  TQ Patient/ TQ Témoin  ) Exp ISIL’expression des résultats en INR est recommandée pour la surveillance du traitement AVK chez les patients Notes : recommandations de l'HAS : Prise en charge des surdosages en antivitamines K, des situations à risque hémorragique et des accidents hémorragiques chez les patients traités par antivitamines K en ville et en milieu hospitalier. Recommandation HAS. Avril 2008  : surdosage en antivitamine Kou notre article Version : 02-15.