PROTEINE C REACTIVE

La protéine C-réactive (ou CRP) est la protéine classique de la phase aiguë d’une inflammation.

Elle est synthétisée dans le foie et est constituée de cinq chaînes polypeptidiques identiques formant un anneau de cinq éléments ; son poids moléculaire est de 105000 Da. La CRP est la protéine la plus sensible de la phase aiguë de l’inflammation, sa concentration augmente très rapidement dans les processus inflammatoires. La CRP complexée active la voie classique du complément. La réponse de la CRP précède généralement les symptômes cliniques, y compris la fièvre. Chez les sujets sains, la concentration en CRP est inférieure à 5 mg/L. Après amorce d’uneréaction de phase aiguë de l’inflammation, les concentrations sériques de CRP augmentent rapidement et de façon importante. L ’augmentation peut être détectée dans les 6 à 12 heures et le pic est atteint dans les 24 à 48 heures. Les taux supérieurs à 100 mg/L sont associés à des stimuli graves tels qu’un traumatisme majeur ou une infection grave (sepsis). La réponse de la CRP est diminuée chez les patients présentant une affection hépatique. Les tests de CRP servent à détecter les processus inflammatoires systémiques, à apprécier l’efficacité du traitement d’infections bactériennes par des antibiotiques, à détecter les infections intra-utérines en cas de rupture prématurée de membrane, à faire la différenciation entre forme active et forme inactive d’une maladie avec infection concomitante (par ex. chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé ou de recto-colite hémorragique), à surveiller l’évolution de maladies rhumatismales et l’efficacité de traitements anti-inflammatoires, à détecter à un stade précoce des complications post-opératoires (infection de plaie, thrombose, pneumonie, par ex.) et à faire la distinction entre  infection et réaction de rejet après une transplantation de moelle osseuse. Le suivi postopératoire des taux de CRP de patients peut permettre de reconnaître des complications inattendues (persistance de taux élevés ou augmentation des taux). La mesure des variations de la concentration de CRP apporte des informations diagnostiques utiles quant au caractère aigu et à la gravité de la maladie. Elle permet également d’établir la génèse de la maladie. La persistance de concentrations de CRP sériques élevées est habituellement un signe de mauvais pronostic et indique généralement la présence d’une infection non contrôléeVersion : 01-14.