PARATHORMONE INTACTE - PTH 1-84

L’hormone parathyroïdienne ou parathormone (PTH), un polypeptide de 84 acides aminés, joue un rôle essentiel dans la régulation de l’homéostasie minérale et le métabolisme osseux.

La PTH affecte l’homéostasie minérale en régulant le taux de réabsorption du calcium et du phosphore par les reins et en stimulant la synthèse de calcitriol dans le rein. La PTH agit directement sur les os en stimulant la résorption osseuse ostéoclastique, qui est associée à une augmentation de la formation osseuse. La sécrétion de la PTH par les glandes parathyroïdes est principalement régulée par le taux de calcium ionisé dans le plasma. La vitamine D et le phosphore ont également un effet direct sur la synthèse et la sécrétion de la PTH.L’hyperparathyroïdie primaire et secondaire, l’insuffisance rénale, le syndrome de malabsorption et la pseudohypoparathyroïdie sont des affections qui entraînent des concentrations de PTH élevées. Des concentrations de PTH réduites sont associées à des doses élevées de lait enrichi en vitamine D, au syndrome du lait et des alcalins, à la maladie de Morbus Boeck (sarcoïdose), à l’hyperthyréose, à l’ingestion de thiazides et à l’hypercalcémie maligne. La concentration de la PTH est également réduite en cas d’hypercalciurie absorptive et d’hypoparathyroïdie.Au cours des dernières décennies, des tests de mesure de la PTH de plus en plus sensibles ont successivement été développés. L’utilité des premiers dosages, basés sur une spécificité pour la partie C-terminale de la PTH, était limitée car les patients souffrant d’insuffisance rénale chronique (IRC) présentaient des taux élevés de fragments inactifs, ceux-ci ne pouvant être éliminés de l’organisme en raison d’une fonction rénale altérée. Ensuite, des dosages de seconde génération appelés dosages radio-immunométriques à deux sites de la PTH ‘intacte’ ont été développés, et on pensait initialement qu’ils étaient capables de détecter des molécules PTH 1-84 actives uniquement. De façon générique, ces dosages de type « sandwich » utilisaient des anticorps de capture spécifiques à la partie C-terminale 39-84 et des anticorps traceurs spécifiques à la partie N-terminale 1-34 de la protéine PTH 1-84. Sur une période de douze ans, entre 1987 et 1998, on s’est progressivement rendu compte que les dosages de la PTH intacte étaient également compromis : en effet, 30 à 90 % des valeurs rapportées étaient augmentées à cause du fragment 7-84* de la PTH qui s'accumule également chez les patients urémiques.L’importante non-uniformité des dosages de la PTH intacte disponibles dans le commerce n’a pas permis d’obtenir une inférence clinique comparable.Plus récemment, des dosages de troisième génération ont fait leur apparition. Comme les fragments PTH 7-84 ne sont pas détectés, ces dosages apportent une uniformité relative plus importante aux tests diagnostiques de la PTH 1-84. Avec le retrait du dosage Bio-Intact début 2005, aucun test automatisé de la PTH 1-84 n’était plus disponible dans le commerce. Avec la mise sur le marché du dosage LIAISON XL 1-84 PTH, il est à présent possible d’obtenir le même niveau de performance supérieur pour précisément mesurer la PTH 1-84 sur une plate-forme fiable et automatisée.Version : 04-16.