NUMÉRATION DES LYMPHOCYTES CD3-CD4-CD8

Les pourcentages et numérations absolues des lymphocytes CD3+, CD4+, CD8+ et/ou CD19+ peuvent aider à évaluer la compétence immunitaire sous-jacente à des états pathologiques connus ou inconnus, ainsi qu'à contrôler les niveaux de lymphocytes à l'issue d'une transplantation d'organe.

L'identification de niveaux anormaux d'immunodéficience CD4+, avec les rapports CD4+/CD8+ correspondants, pourrait aussi aider au diagnostic ou au pronostic d'une maladie due à uneimmunodéficience. Par exemple, l'infection par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), l'agent étiologique du syndrome de l'immunodéficience acquise (SIDA), résulte d'un profond déficit immunitaire principalement dû à un appauvrissement sélectif en lymphocytes CD4+ qui expriment le récepteur du virus.  Une détérioration immunologique et clinique progressive est généralement corrélée avec une baisse de la numération des lymphocytes CD4+.Les rapports CD4/CD8, rapprochés à la numération de lymphocytes CD4+, sont l'un des paramètres les plus utilisés par les laboratoires pour évaluer le SIDA et le para-SIDA.Chez les patients atteints d'un SIDA en phase avancée, le rapport CD4/CD8 est proche de zéro, avec un niveau de lymphocytes CD4+ indétectable. Chez ces mêmes patients, le niveau de lymphocytes CD8+ peut être normal, ou supérieur ou inférieur à la normale.Note : voir aussiRapport Morlat : Prise en charge medicale des personnes vivant avec le VIHVersion : 01-15.