Suite aux circonstances liées à l’épidémie de COVID19 en France,
nous vous informons que vos laboratoires de Biologie Médicale BIOGROUP restent ouverts durant la période de confinement.

 
Nos équipes médicales et nos biologistes assurent leur devoir de santé publique pour vous accompagner dans vos analyses quotidiennes
et vous garantir la bonne continuité de vos soins. Nous mettons tous les moyens nécessaires pour assurer un service normal :
les résultats seront rendus en temps et en heure, comme d’habitude.

 
Si vous ressentez les symptômes suivants : Fièvre, Toux, Difficultés respiratoires
et que vous avez une prise de sang à effectuer, nous vous invitons à contacter le laboratoire pour organiser votre prélèvement.

 
Les résultats de vos analyses vous seront envoyés de manière dématérialisée : email, serveur sécurisé, fax …
 
Pour vous rendre au laboratoire, munissez-vous de l’Attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case « Déplacement pour motif de santé ».
L’amplitude horaire de votre laboratoire peut être amenée à être modifiée durant cette période.
Nous vous invitons à vérifier en le contactant directement par téléphone.

NEISSERIA GONORRHOEAE - AMPLIFICATION GENIQUE

N.

gonorrhoeae est un diplocoque Gram-négatif et oxydase-positif sans flagelle. Chez l'homme, la gonococcie entraîne généralement une urétrite antérieure aiguë qui s'accompagne d'écoulements purulents. Chez la femme, l'infection est le plus souvent localisée dans le col de l'utérus mais le vagin et l'utérus peuvent également être touchés. L'infection est souvent asymptomatique, en particulier chez la femme. Sans traitement, des complications locales de la gonococcie peuvent survenir, notamment un SIP ou une salpingite aiguë chez la femme et une épididymite chez l'homme.Dans de rares cas, une gonococcie disséminée peut survenir chez les patients non traités. La culture cellulaire est habituellement utilisée pour la détection de gonorrhoeae. Le prédiagnostic de la gonorrhée se base sur l'examen morphologique, la coloration Gram et la mesure de l'oxydase dans l'isolat de culture. Les techniques de fermentation du sucre, de marquage par anticorps fluorescents, d'hybridation d'acides nucléiques et de co-agglutination ont été utilisées comme procédures de confirmation pour l'identification définitive de gonorrhoeae.Les tests d'acides nucléiques sont largement accessibles pour la détection sensible de gonorrhoeaeEn cas de recherche positive à gonorrhoeae :-Il est nécessaire de dépister le ou les partenaire(s)-Il est fortement recommandé de rechercher par sérologie ou amplification génique d'autres agents infectieux transmissiblessexuellement (VIH, Hépatite B, Syphilis)-En cas de recherche positive de gonorrhoeae, le traitement de référence est une injection IM unique de 500 mg de ceftriaxone-A J7 du traitement, si les signes clinique persistent, effectuer un contrôle par culture bactérienne (pour gonorrhoeae)-A J21, si les symptômes persistent et si la culture à J7 est négative: effectuer un contrôle par biologiemoléculaire (pour gonorrhoeae et C.trachomatis)-En cas de recherche négative avec des signes d'urétrites persistantes ou récidivantes, une recherche de Mycoplasma genitalium est souhaitableversion : 02-16.