INFORMATIONS COVID-19
 
Vos laboratoires sont OUVERTS durant la période de confinement, Merci de contacter votre laboratoire afin de vérifier ses horaires d’ouverture.
 
Nos équipes médicales et nos biologistes vous accompagnent dans vos examens et analyses habituels.
Nous mettons tous les moyens nécessaires en termes de désinfection et de protection pour assurer un service normal et sécurisé pour notre patientèle.
Pour des questions d'hygiène en cette période de pandémie, il est vivement recommandé d'apporter son stylo en venant au laboratoire.
 
 
DEMANDE DE RENDEZ-VOUS EN DRIVE - DEPISTAGE COVID-19
UNIQUEMENT SUR PRESCRIPTION MEDICALE
 
Merci de remplir le formulaire COVID19,
un biologiste vous contactera très rapidement pour vous donner un RDV.
Ne vous déplacez pas directement au laboratoire.
 
 
Les tests de dépistage COVID-19 ne peuvent être réalisés sur tous les patients. Ils sont réservés aux personnes remplissant les critères définis par le Ministère des Solidarités et de la Santé.
Pour toute personne présentant des symptômes mais ne faisant pas partie de ces conditions, retrouvez la conduite à tenir sur https://maladiecoronavirus.fr/

MESURE DES INDEX SERIQUES

Les tests de laboratoire médicaux peuvent être influencés par des constituants endogènes et exogènes dans l’échantillon.

Certains de ces facteurs potentiellement interférents peuvent être reconnus à la couleur de l’échantillon au cours de l’étape préanalytique. D’autres ne peuvent être détectés qu’à l’aide d’informations supplémentaires et/ou par l’analyse directe. Les interférences dues à la lipémie (turbidité), l’hémolyse et l’ictère (bilirubine), dépendantfortement de la méthode, sont difficilement prévisibles. Les limites au-delà desquelles le test peut être affecté sont décrites pour chacune des méthodes et pour chaque interférence. La Directive européenne relative aux dispositifs médicaux de diagnostic in vitro (IVD) demande aux fournisseurs de définir des limites d’interférence appropriées. Tout compte rendu de laboratoire doit comporter une annotation caractérisant l’« aspect » de l’échantillon.Toute turbidité ou autre coloration de l’échantillon doit être caractérisée pour chaque cas comme « lipémique », « hémolytique » ou « ictérique »Lipémie : La lipémie est définie comme une turbidité visible à l’œil nu dans le sérum et le plasma. La cause la plus fréquente de lipémie est la présence d’un taux de triglycérides élevé dans le sérum et le plasma. Elle peut être due à l’alimentation, à un dysfonctionnement du métabolisme des lipides ou à une transfusion de lipides.Hémolyse : L ’hémolyse est définie comme la libération de composants intracellulaires des érythrocytes et d’autres cellules sanguines dans l’espace extracellulaire du sang. Elle peut intervenir in vivo (réaction transfusionnelle, érythrocytes parasités lors de malaria, par ex.) de même qu’in vitro dans toutes les étapes de la phase préanalytique (prélèvement, transport et conservation de l’échantillon). Après la séparation des éléments figurés, l’hémolyse est détectée dans le sérum et le plasma par sa couleur rouge due à l’hémoglobine.Ictère : L ’ictère est défini comme la présence de taux élevés de bilirubine (conjuguée et non conjuguée) dans le sérum et le plasma. L ’augmentation des taux de bilirubine peut être causée par des affections ou des conditions lors desquelles, par des processus hémolytiques, la production de bilirubine est plus rapide que sa métabolisation par le foie. Une immaturité hépatique et certains autres troubles au cours desquels le mécanisme de conjugaison de la bilirubine est altéré entraînent une augmentation  similaire de la bilirubine non conjuguée circulante. Une obstruction du canal biliaire ou une altération de la structure hépatocellulaire entraîne à la fois une augmentation des taux de bilirubine (directe) conjuguée et de bilirubine (indirecte) non conjuguée dans la circulation..