HEPATITE B : ANTIGENE HBE

Les mesures de l’AgHBe peuvent être utilisées pour surveiller l’évolution d’une infection par le virus de l’hépatite B.

L’AgHBe commence à être détectable au cours de la phase initiale de l’infection par le virus de l’hépatite B, après l’apparition de l’antigène de surface de l’hépatite B(AgHBs). La concentration de ces deux antigènes augmente rapidement pendant la phase de réplication virale de l’infection aiguë. La présence de l’AgHBe correspond à une augmentation du nombre de particules virales infectieuses (particules de Dane), à l’apparition de particules de core dans le noyau de l’hépatocyte, ainsi qu’a la présence d’ADN spécifique du virus de l’hépatite B et d’ADN polymérase dans le sérum. La persistance simultanée de l’AgHBe et de l’AgHBs peut êtreobservée dans le cas d’une infection chronique par le virus de l’hépatite B. Cependant, une sous-population de patients atteints d’hépatite B virale chronique ne présente pas de taux sérique d’AgHBe détectable, bien qu’ils soient positifs pour les anticorps dirigés contre l’AgHBe (anti-HBe).De l’ADN du virus de l’hépatite B peut également être mis en évidence dans le sérum de ces patients.Version: 01-10.