HEMOGLOBINE GLYQUEE - A1c

Le diabète sucré (diabetes mellitus) se caractérise par une hyperglycémie provenant d’une incapacité du corps à utiliser le glucose sanguin comme source d’énergie.

Dans le diabète de type 1, le pancréas ne peut plus fabriquer d’insuline et le glucose sanguin ne peut donc pas pénétrer dans les cellules pour être utilisé comme source d’énergie. Dans le diabète de type 2, le pancréas ne fabrique pas suffi samment d’insuline ou le corps ne peut pas utiliser correctement l’insuline.Les effets directs et indirects de l’hyperglycémie sur le système vasculaire humain sont la principale source de morbidité et de mortalité liée au diabète, qu’il soit de type 1 ou de type 2. Les complications macrovasculaires (maladie coronaire, maladie artérielle périphérique et accident vasculaire cérébral) et les complications microvasculaires (néphropathie, neuropathie et rétinopathie diabétiques) font partie de ces effets. Le diabète sucré touche environ 7 % de la population mondiale. Le traitement du diabète exige le maintien à long terme d’un taux de glucose sanguin aussi proche que possible d’un taux normal afi n de limiter les risques de complications vasculaires à long terme. Une simple mesure de la glycémie à jeun donne des indications sur le passé immédiat de l’état d’un patient (les quelques heures précédentes), mais ne fournit pas nécessairement un aperçu réel de la régulation glycémique du patient. Le dosage de l’hémoglobine A1c (HbA1c) tous les deux à trois mois a été reconnu comme méthode de mesure du contrôle glycémique dans le soin et le traitement des patients atteints de diabète sucré.Version : 03-15.