F.S.H.

.

Chez la femme, les gonadotrophines agissent au niveau de l’axe hypothalamo-hypophysaire et des ovaires sur la régulation et le contrôle du cycle menstruel La FSH et la LH sont relarguées des cellules gonadotropes de l’anté-hypophyse de façon pulsatile Les niveaux de concentration deshormones circulantes sont sous le rétrocontrôle de l’hypothalamus Dans les ovaires, la FSH et la LH stimulent la croissance et la maturation des follicules qui sont le lieu de synthèse des estrogènes La concentration en FSH atteint un pic au milieu du cycle, bien que moins marqué que pour la LH Au cours de la ménopause, des concentrations élevées en FSH sont dues à la modification de la fonction ovarienne et à la diminution de la sécrétion des estrogènes Chez l’homme, la FSH induit la spermatogénèse La détermination de la FSH est utilisée pour déterminer les causes de dysfonctionnements de l’axe hypothalamo-hypophysaire-gonades Le dosage associé de la FSH et de la LH est indiqué dans les cas suivants: les maladies congénitales à abérrations chromosomiques, les aménorrhées, les ovaires polykystiques et le suivi des ménopauses Une diminution des taux de gonadotrophines chez l’homme provoque une azoospermie Le test Coabs FSH fait intervenir deux anticorps monoclonaux spécifiques de la FSH; les réactions croisées avec LH, TSH, hCG, hGH et hPL (lactogène placentaire humain) sont négligeablesVersion : 02-14