FACTEUR II

Pour le diagnostic, les résultats doivent toujours être évalués conjointement aux résultats d’acide folique érythrocytaire, aux données de l’anamnèse du patient, au tableau clinique et aux résultats d’autres examens.

Un déficit en facteur II est noté dans les situations cliniques ci-dessous :déficit isolé en facteur II: déficit congénital (très rare) et dysprothrombinémies;  déficit acquis (anticorps anti-prothrombine);déficit acquis en facteur II associé à d’autres déficits en facteurs de la coagulation; traitement par les antivitamines K; hypovitaminose K : carence d’apport, trouble de l’absorption ou du métabolisme de la vitamine K (maladie hémorragique du nouveau-né, rétention biliaire, antibiothérapie); atteinte hépatique  : cirrhose, hépatite (lors d’hépatites, le taux de facteur II est intéressant d’un point de vue diagnostic et pronostic, le comparer au taux de facteur V) coagulation intravasculaire disséminée (CIVD)Version :01-14.