CREATININE

La maladie rénale chronique est un problème mondial qui comporte un risque important de morbimortalité cardiovasculaire.

Les directives actuelles définissent la maladie rénale chronique comme une insuffisance rénale caractérisée par un taux de filtration glomérulaire (TFG) inférieur à60 mL/min/1.73 m2 pendant trois mois et plus, quelle qu’en soit la cause. Le dosage de la créatinine dans le sérum et le plasma est le test le plus communément pratiqué pour évaluer la fonction rénale. La créatinine est un produit de dégradation du phosphate de créatine dansle muscle.
Elle est normalement produite à un taux constant en fonction de la masse corporelle. Elle est filtrée en très grande partie dans le glomérule mais n’est pas ré-absorbée par les tubules. Une petite quantité significative est également sécrétée activement. Comme la créatinine n’est augmentée dans le sang que lors de lésions des néphrons, celle-ci ne permet pas la détection précoce d’une affection rénale. La clairance de la créatinine, mesurée à partir de la concentration en créatinine dans l’urine, le sérum ou le plasma et le débit urinaire constitue un test bien plus sensible donnant une meilleure estimation du taux de filtrationglomérulaire (TFG). Pour réaliser ce test, les urines recueillies dans un laps de temps précis (2 4 heures habituellement) et un échantillon de sang sont nécessaires. Cependant, comme ce test comporte un risque d’erreur en raison de l’étroitesse de la période du recueil de l’urine, des tentatives mathématiques d’estimation du TFG sur la seule base de la concentration en créatinine dans le sérum et le plasma ont été faites. Parmi les diverses approches suggérées, deux ont trouvé une large approbation : la formule de Cockroft et Gault, et la formule MDRD.En dehors du diagnostic et du traitement de la maladie rénale, et du monitoring de la dialyse rénale, les mesures de créatinine servent à calculer l’excrétion fractionnelle d’autres analytes (albumine, ?-amylase, par ex.)Notes :Voir aussi les  recommandations sur le site de la Haute autorité de santé  ou la synthèse des recommandation :
 Diagnostic de l’insuffisance rénale chronique chez l’adulte - Pour le diagnostic et le suivi de l'insuffisance rénale chronique, l'estimation du débit de filtration glomérulaire par l'équation la plus performante (CKD-EPI dans le rapport HAS de décembre 2011) et exprimée en ml/min/1,73m2 ; - Dans le cadre d'une adaptation posologique de médicament(s) indiquée explicitement par le médecin, par l'estimation de la clairance de la créatinine obtenue par l'équation de Cockcroft et Gault et exprimée en ml/min.  (ref : Décision du 27 mai 2014 de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie relative à la liste des actes et prestations pris en charge par l'assurance maladie).