CORTISOL

Le cortisol (hydrocortisone) est le principal glucocorticoïde sécrété par le cortex surrénalien.

La détermination du cortisol est principalement utilisée pour diagnostiquer des maladies humaines causées par une hypersécrétion de cortisol (syndrome de Cushing), un déficit de la sécrétion des glucocorticoïdes (maladie d'Addison) et pour surveiller un traitement (testde suppression à la dexaméthasone dans le diagnostic du syndrome de Cushing et traitement hormonal substitutif dans la maladie d'Addison). Le cortisol joue un rôle important dans la régulation de nombreux processus physiologiques essentiels, tels que le métabolisme énergétique, le maintien de l'équilibre électrolytique et de la pression artérielle, l'immunomodulation et la réponse au stress, la prolifération cellulaire ainsi que les fonctions cognitives. Le cortisol circule majoritairement sous forme liée à desprotéines plasmatiques: la transcortine (ou CBG, Corticosteroid Binding Globulin) et l'albumine.La fraction libre, seule physiologiquement active, ne représente que 2 à 5 % de la concentration totale de l'hormone. Les taux sériques peuvent être élevés lors de réponse au stress, de maladies psychiatriques, d'obésité, de diabète, d'alcoolisme et de grossesse, ce qui peut rendre le diagnostic difficile chez les patients présentant un syndrome de Cushing. Les taux de cortisol bas s'observent lors d'anomalies enzymatiques surrénaliennes rares ou de stress de longue durée. Le diagnostic repose sur le résultat des analyses suivantes: cortisol sérique libre et total, et cortisol salivaire nocturne. La sécrétion du cortisol est principalement contrôlée par l'axe hypothalamo ? hypophyso ? surrénalien (HHS). Si le taux de cortisol dans le sang est bas, un groupe de cellules situées dans la région du cerveau appelée hypothalamus libèrent l’hormone de libération de la corticotrophine(CRH) qui stimule la libération d'une autre hormone dans le sang,l'adrénocorticotrophine (ACTH), par l'hypophyse. Les taux d'ACTH élevés  sont détectés dans les glandes surrénales et stimulent la sécrétion de cortisol, conduisant à une augmentation des taux sanguins de cortisol. L'augmentation du taux de cortisol bloque la libération de CRH par l'hypothalamus et d'ACTH par l'hypophyse. Normalement, la plus forte sécrétion de cortisol survient dans la seconde moitié de la nuit pour atteindre un pic de production en début de matinée. Ensuite, les taux de cortisol diminuent au cours de la journée, les taux les plus faibles étant observés dans la première moitié de la nuit.Par conséquent, les variations circadiennes de la sécrétion du cortisol et l'influence du stress doivent être prises en considération lors du prélèvement des échantillons de sérum, de plasma et de salive Version : 02-15.