CHOLESTEROL - L.D.L.

Les LDL (Low Density Lipoproteins) jouent un rôle clé dans la genèse et l’évolution de l’athérosclérose, en particulier de l’athérosclérose coronarienne.

Elles résultent de l’action de diverses enzymes lipolytiques sur les VLDL (Very Low Density Lipoproteins) riches en triglycérides synthétisées dans le foie. Les LDL sont principalement éliminées du plasmapar l’intermédiaire de récepteurs spécifiques des LDL à la surface des cellules du parenchyme hépatique. Une concentration élevée de LDL dans le sang, une augmentation de la durée de séjour de ces lipoprotéines dans le sang associée à une augmentation de la vitesse de transformation biologique conduisent à une perturbation de la fonction de l’endothélium dela paroi vasculaire et à une captation accrue du cholestérol LDL par le système des « phagocytes mononucléés » ainsi que par les fibres musculaires lisses de la paroi vasculaire. Le cholestérol emmagasiné dans une plaque d’athérome provient donc en majeure partie des LDL. Le cholestérol LDL possède, de tous les paramètres, la plus grande valeur clinique pour la prédiction de l’athérosclérose coronarienne. Les traitements hypolipémiants visent de ce fait essentiellement à diminuer le taux de cholestérol LDL afin d’améliorer la fonction de l’endothélium, d’empêcher l’athérosclérose de s’installer ou de progresser et finalement d’éviter la rupture d’une plaque d’athéromeNote :Le dosage du LDL-Cholestérol est effectué lorsque le calcul par la formule de Friedwald est impossible. Quand le taux des triglycérides est supérieur à 3,75 mmol/L (3,4 g/L), le calcul du cholestérol-LDL par la formule de Friedewald est inexact ; le biologiste pourra à son initiative réaliser le dosage du cholestérol-LDL par une méthode directe enzymatique automatisable.Version : 03-16.