CHLAMYDIA TRACHOMATIS

Les chlamydiaceae sont une famille de bactéries à Gram négatif incluant les C.

trachomatis, C. pneumoniae et C. psittaci, qui représentent toutes des agents pathogènes humains à développement intracellulaire obligatoire. On distingue, au sein des espèces C. trachomatis, trois variantes biologiques humaines : les agents du trachome, les agents du lymphogranulomevénérien (LGV) et les agents des infections génitales sexuellement transmissibles telles que la cervicite, l'endométrite, la salpingite et l'urétrite. Le bacille C. trachomatis est réputé comme étant à l'origine de la maladie bactérienne sexuellement transmissible (MST) la plus courante en Europe et aux États-Unis. On estime actuellement que près de 4 millions de nouvelles infections àchlamydia surviennent chaque année aux États-Unis. Dans le reste du monde, on estime à plus de 50 millions le nombre de nouveaux cas d'infection à Chlamydia trachomatisrecensés chaque année. Si la maladie provoquée par le Chlamydia trachomatis affecte majoritairement l'appareil reproducteur de la femme, cet agent est également à l'origine d'infections chez les hommes et les enfants. La prévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis chez les adolescentes sexuellement actives, qui constituent lapopulation la plus exposée, est généralement supérieure à 10%, et chez certaines populations d'adolescents et de populations cliniques de femmes atteintes de MST, la prévalence peut atteindre les 40%. La prévalence de l'infection à Chlamydia trachomatis varie entre 4% et 10% chez les hommes asymptomatiques, et entre 15% et 20% chez les hommes fréquentant des cliniques pour MST. Les infections à Chlamydia chez les nouveaux-nés résultent d'une exposition périnatale (environ 65% des bébés dont la mère est infectée). Le plus grand défi dans le contrôle de la maladie à chlamydia réside dans le fait que jusqu'à 70%, voire 80% des femmes, et jusqu'à 50% des hommes infectés, ne présentent aucun symptôme. Onestime que l'immunité développée suite à l'infection est propre au type d'infection contractée et qu'elle ne protège donc que partiellement ; aussi, il est fréquent d'observer une récurrence des infections. Le point commun le plus observé chez les femmes présentant une infection à Chlamydia trachomatis est le jeune âge (< 20 ans).Version : 02-14.