BETA-2 MICROGLOBULINE

La bêta-2-microglobulinémie augmente chez les patients infectés par le VIH, au cours de syndrome lymphoprolifératifs (elle reflète l'importance de la masse tumorale).

Le taux de bêta-2-microglobuline reflète aussi l'activité de certaines maladies inflammatoires auto-immunes et aide à leur surveillance du traitement: une baisse de son taux sanguin traduit l'efficacité thérapeutique. Après une transplantation rénale, la bêta-2-microglobuline diminue normalement rapidement. La persistance d'une valeur élevée évoque la possibilité d'un rejet prochain. Enfin, l'élévation de la bêta-2-microglobuline est un bon marqueur de la toxicité rénale de certains médicaments. Des taux sériques élevés de ß2-M ont été observés en cas de maladies rénales comme les glomérulopathies, les tubulopathies, l'insuffisance rénale et l'amyloïdose. Une augmentation des taux sériques a également été observée en cas de polyarthrite rhumatoïde et de maladies auto- immunes.Version 01-14.