ANTICORPS ANTI TRANSGLUTAMINASE IgG

La maladie cœliaque ou entéropathie sensible au gluten est un trouble à médiation immunitaire qui affecte essentiellement les voies gastro-intestinales et qui est caractérisé par une inflammation chronique de la muqueuse de l'intestin grêle, pouvant entraîner une atrophie des villosités intestinales, une malabsorption et un ensemble de manifestations cliniques.

Elle est causée par une intolérance pathologique à la gliadine, la fraction alcoolo-soluble du gluten contenu dans le blé, le seigle et l'orge. La maladie cœliaque se manifeste à tout âge avec un pic d'apparition dans la petite enfance. Des études récentes suggèrent désormais que sa prévalence se situe dans la plage de 0,5 à 1,0 % de la population aux États-Unis, certaines populations présentant une prévalence accrue de la maladie cœliaque. La maladie cœliaque est également associée à un déficit sélectif en IgA et à des troubles auto-immuns. Le taux d'incidence est de 1:130 aux États-Unis, ce qui est comparable à celui des pays européens.Les premiers marqueurs sérologiques de la maladie cœliaque étaient les anticorps IgA et IgG anti-gliadine (MG). L'introduction des tests par IFA pour détecter les anticorps IgA anti-réticuline (MR) provenant de tissu hépatique de rongeur et anti-endomysium (ME) provenant à l'origine d'oesophage de singe puis de cordon ombilical a conduit à l'amélioration de la sensibilité et de la spécificité. L'identification de la tTG comme auto-antigène principal de l'endomysium a ouvert la voie à un diagnostic plus simple et plus fiable de la maladie coeliaque.Le diagnostic de la maladie cœliaque se base sur une association de symptômes cliniques, de résultats positifs pour au moins un des tests sérologiques suivants : anticorps IgA et/ou IgG anti-tTG ou anti-gliadine naturelle ou anti-DGP ou anti-ME, génotypes d'antigène leucocytaire humain (HLA)-DQ2 ou DQ8, biopsie de l'intestin grêle (démontrant une muqueuse plate) ou réponse satisfaisante du patient à un régime alimentaire sans gluten (RSG). La détermination des anticorps IgG anti-DGP et/ou anti-tTG est particulièrement importante, car environ 3 % des patients atteints de maladie coeliaque présentent un déficit en IgA et ne sont donc pas détectés par les tests de la sous-classe IgA. Les anticorps IgA anti-tTG sont étroitement corrélés avec l'activité de la maladie coeliaque et sont donc utiles pour surveiller le régime alimentaire.Lire aussi : Quelles recherches d’anticorps prescrire dans la maladie cœliaque ? (HAS).