ANTICORPS ANTI CENTROMERE B

.

Les anticorps anti-centromères sont caractérisés, lors du dépistage sur cellules HEp -2, par un aspect de fluorescence nucléaire caractéristique On dénombre une quarantaine de grains sur les noyaux des cellules en interphase et un marquage particulier des plaques équatoriales, ces grains étant alignés sur le fuseau mitotiqueLa prévalence des anticorps anti-centromère dans la Sclérodermie varie de 16 à 34% et leur spécificité de 95 à 99,8% Le suivi de l’évolution de leur taux ne présente pas d’intérêt puisque le titre reste stable au cours de la maladie Ils apparaissent souvent précocement, plusieurs années avant le développement de la maladie Leur présence est accompagnée d’une plus grande prévalence de lésions vasculaires et de calcinose Ils sont prédictifs d’une hypertension artérielle pulmonaire mais ne sont pas associés à la fibrose pulmonaire Enfin, retrouvés essentiellement dans les formes localisées de Sclérodermie, ces Ac sont associés à un bon pronosticCes auto-anticorps sont retrouvés dans le sérum de 5 à 10% des patients atteints de syndrome de Gougerot-Sjögren,