AMYLASE

Les dosages d'amylase revêtent une grande importance dans le diagnostic des affections prancréatiques du fait du manque de spécificité des symptômes cliniques de ces affections.

Ils sont avant tout utilisés pour le diagnostic et le suivi des pancréatites aiguës. Néanmoins, l'hyperamylasémie ne se rencontre pas seulement lors de pancréatite aiguë ou dans les phases inflammatoires des pancréatites chroniques ; elle est également observée lors d'insuffisance rénale due à une diminution de la filtration glomérulaire, lors de tumeurs du poumon ou des ovaires, de pneumonie, d'affections des glandes salivaires, d'acidocétose diabétique, de traumatismes crâniens, d'interventions chirurgicales, ou en cas de macroamylasémie. Pour être sér qu'il s'agit bien d'une affection pancréatique, il est recommandé de doser une autre enzyme spécifique du pancréas, la lipase ou l'amylase pancréatique. Enzyme d'origine pancréatique ou salivaire qui hydrolyse l'amidon.On note une augmentation importante dans les affections suivantes : - pancréatique aiguë hémorragique : l'amylasémie peut atteindre 30 à 40 fois la valeur de référence, augmentation 3 à 6 heures après le début de l'affection, maximum atteint entre la 20ème et la 30ème heure, normalisation du taux en 2 à 8 jours. Un dosage d'amylasurie doit être réalisé en parallèle car l'amylase est éliminée dans les urines. Les signes urinaires sont décalés de 6 à 12 heures ;- pancréatites chroniques et cancers du pancréas : augmentation plus modérée que dans les pancréatites aiguës ;perforations d'ulcères gastro-intestinaux, occlusions intestinales hautes, lithiases biliaires, grossesse extra-utérine, appendicite, traumatisme abdominal, péritonite. Une augmentation de l'amylasémie peut traduire un défaut d'élimination rénale par diminution de la filtration glomérulaire. L'amylase peut se combiner avec les glycoprotéines sériques (IgG ou IgA) pour former des macro-amylases qui ne sont plus filtrées par le glomérule. On observe alors une hyperamylasémie sans hyperamylasurie.Notes : Voir recommandation HAS : Diagnostic biologique de pancréatite aiguë Devant un tableau clinique évocateur de pancréatite aiguë, le seul dosage biologique à visée diagnostique à réaliser est celui de la lipasémie.