Suite aux circonstances liées à l’épidémie de COVID19 en France,
nous vous informons que vos laboratoires de Biologie Médicale BIOGROUP restent ouverts durant la période de confinement.

 
Nos équipes médicales et nos biologistes assurent leur devoir de santé publique pour vous accompagner dans vos analyses quotidiennes
et vous garantir la bonne continuité de vos soins. Nous mettons tous les moyens nécessaires pour assurer un service normal :
les résultats seront rendus en temps et en heure, comme d’habitude.

 
Si vous ressentez les symptômes suivants : Fièvre, Toux, Difficultés respiratoires
et que vous avez une prise de sang à effectuer, nous vous invitons à contacter le laboratoire pour organiser votre prélèvement.

 
Les résultats de vos analyses vous seront envoyés de manière dématérialisée : email, serveur sécurisé, fax …
 
Pour vous rendre au laboratoire, munissez-vous de l’Attestation de déplacement dérogatoire en cochant la case « Déplacement pour motif de santé ».
L’amplitude horaire de votre laboratoire peut être amenée à être modifiée durant cette période.
Nous vous invitons à vérifier en le contactant directement par téléphone.

ALBUMINE

L’albumine est une protéine non glyquée qui représente 55 à 65 % des protéines plasmatiques totales.

Elle sert au maintien de la pression oncotique, au transport et au stockage d’un grand nombre de ligands et est également une source d’acides aminés endogènes. L’albumine se lie àdiverses substances qu’elle solubilise, comme par exemple, la bilirubine, le calcium et les acides gras à longue chaîne. L’albumine peut également se lier aux ions métalliques lourds toxiques et à de nombreux médicaments. Une diminution du taux d'albumine dans le sang peut donc avoir d’importantes répercussions pharmacocinétiques. L’hyperalbuminémie n’a, en dehors de la déshydratation, qu’une faiblesignification clinique. troubles de la synthèse de l'albumine dus à une affection hépatique ou à une diminution de l’apport protéique; augmentation du catabolisme en raison de lésions tissulaires (brûlures sévères) ou d’inflammation; malabsorption des acides aminés (maladie de Crohn); protéinurie liée à un syndrome néphrotique; pertes protéiques fécales (maladies néoplasiques). Dans les cas graves d’hypoalbuminémie, les taux d'albumine dans le plasma sont inférieurs à 2.5 g/dL (380 µmol/L). En raison de la faible pression osmotique du plasma, l’eau passe des capillaires dans les tissus (œdème). La détermination de l'albumine permet également de surveiller la réponse à un apport nutritionnel chez un patient et constitue un excellent test de la fonction hépatiqueversion : 01-14.